(fr) RES 09

Rahan à Karlsruhe

Cette séance est consacrée à la discussion des propositions, aujourd’hui très influentes dans le champ de l’environnement faites par Bruno Latour dans Les politiques de la nature, dans d’autres ouvrages et dans une exposition à Karlsruhe. La conférence s’attache à analyser la posture et la pratique théorique de cet auteur. Pour cela, elle s’appuie sur le personnage conceptuel que peut fournir le héros de bande dessinée Rahan, « fils des âges farouches ». Il ressort notamment que les propositions théoriques de Bruno Latour fournissent essentiellement un langage pour l’acteur politique re-assembleur, opérateur d’une re-composition de l’ordre social, écologique et politique de ce que l’auteur appelle « le collectif  cosmopolitique ». Du coup, on perçoit mieux les articulations avec l’ASGE, dont la perspective est centrée sur l’action du porte-parole des non-humains exclus du collectif ou menacés d’expulsion. L’examen des deux perspectives clarifie leurs convergences, leurs divergences, leur complémentarités, en particulier au regard du projet RES de promouvoir de nouvelles perspectives critiques. Le passage par le personnage de Rahan pose des questions vives, par exemple, celle de la difficulté pour des chercheurs dont les postures est essentiellement minoritaires ou instituantes à trouver une fondation stable dans la durée pour asseoir leur pratique.

Mais le point de vue de l’assembleur, pas plus que celui du médiateur, ne saurait englober l’ensemble des points de vue en présence.

Durée de la conférence : 1h57
Date : 17 janvier 2007, exposé dans le cadre du module « Théories de la gestion sociale de l’environnement » de l’ENGREF, ouverte pour l’occasion à des chercheurs et doctorants du groupe RGTE et à Christelle Gramaglia
Lieu : ENGREF, Paris et Montpellier, en visioconférence.

Vous pouvez télécharger ici :
– la synthèse


– le support visuel
– le fichier audio
– les notes et références

Comments are closed.